Pourquoi économiser l’eau, pourquoi préserver les sources d’eau ?

Planète bleue, la Terre est le seul astre accueillant, permettant à la vie humaine d’exister. C’est surtout grâce à sa source inépuisable en eau, de par ses océans infinis, ses rivières et ses eaux douces. En pourcentage, cela se traduit par une concentration de 75% d’eau sur la Terre. Alors pourquoi dit-on qu’il faut économiser de l’eau aujourd’hui ? Doit-on vraiment gérer l’eau comme on gère nos finances ? L’eau n’est-elle pas suffisamment abondante pour devoir encore l’économiser ?

Principale raison : La raréfaction de l’eau douce

L'eau se fait de plus en plus rareCertes, notre planète est couverte de nappes phréatiques, mais toutes n’assurent pas la survie de l’être humain. Environ 2,5% de l’eau terrestre est potable, il s’agit de l’eau douce. Mais les eaux souterraines peuvent également satisfaire nos besoins en eau, pourtant elles sont difficilement accessibles. Ainsi, l’eau douce devient une denrée rare, il faut l’économiser au maximum.

La préservation des sources d’eau permet de préserver de nombreuses vies

L'eau est une richesse qu'il faut préserverSans eau, il n’y aurait point de vie sur Terre. Sachez que c’est l’eau qui permet de générer de l’oxygène dans l’air, sinon, nous ne pourrions même pas respirer. L’eau potable est aussi précieuse qu’elle n’en ait l’air. Dans les pays du tiers monde, la qualité de l’eau est médiocre surtout à cause de la difficulté de l’accès à l’eau potable contrairement aux pays européens. Beaucoup de familles souffrent de sècheresse, de famine et de maladies bactériennes en consommant de l’eau insalubre. Cela augmente le taux des décès dans ces pays défavorisés.

L’eau potable : un trésor source de rivalités

L'eau potable est un luxe pour de nombreuses famillesC’est la réalité actuelle, l’eau potable devient valeureuse et précieuse du fait de son épuisement. Sa raréfaction cause même des conflits entre des pays et si l’on n’agit pas en temps réel pour préserver le peu qui reste, l’eau peut devenir un sujet de guerre planétaire. Les prémices se ressentent déjà en Asie du Sud-est où la tension règne entre le Pakistan, le Bangladesh, l’Inde et la Chine sur la gestion des réseaux d’eau dérivant des fleuves du Mékong, de Brahmapoutre, de Gange ou encore de l’Indus.

Pour réduire l’impact sur l’environnement

Sécheresse causée par l'absence de pluieLa raréfaction de l’eau entraine la sècheresse, rend l’air moins respirable et dans une certaine mesure, elle aggrave aussi la pollution.

Pour expliquer ce dernier fait, l’eau du robinet que nous consommons passe par différents stades de purification avant d’être potable. À l’échelle régionale, cela exige l’installation et l’entretien de grosses infrastructures qui ont un coût sur la facture du contribuable. De plus, lorsque la consommation d’eau dépasse la moyenne de 15 litres par foyer, le traitement des eaux usées devient plus rigoureux. Il nécessite un peu plus de produits chimiques et cela n’est pas sans conséquence pour l’environnement et la santé humaine. À ce sujet, la pollution chimique de l’eau provient en grande partie des industriels dans le secteur de la métallurgie, du pétrole, de l’agroalimentaire ou encore de la pâte à papier. Leurs eaux usées sont directement rejetées dans les rivières et les océans.